Dr Chloé Solatges
07 81 00 47 73
Lundi, Mardi, Jeudi et Vendredi, 9h—19h

Le carcinome transitionnel de la vessie

Qu’est-ce que c’est ?

Le carcinome transitionnel est une tumeur principalement située dans la vessie et l’urètre (qui est le conduit menant l’urine de la vessie à l’extérieur). C’est une tumeur plus fréquente chez les chiens âgés, et rare chez les chats. Elle est plus courante chez les petites races de chiens, telles que les Scottish Terriers, les West Highland White Terriers, les Teckels et les Shetlands. C’est pourquoi, une composante génétique est suspectée.

Quels sont les symptômes ?

Les animaux présentant un carcinome transitionnel peuvent présenter des difficultés à uriner, une fréquence anormale des mictions, ou du sang dans les urines. Ce ne sont pas des symptômes spécifiques : ils pourraient également être causés par une infection urinaire ou des calculs urinaires. C’est pourquoi, d’autres examens sont nécessaires.

Quels autres examens sont nécessaires ?

Il est rare de sentir les tumeurs urinaires par palpation, et la plupart du temps, elles ne sont pas visibles à la radiographie. C’est pourquoi, votre vétérinaire peut être amené à prescrire, selon les cas :

  • Une analyse d’urine simple, réalisable à la clinique,
  • Une bactériologie urinaire, envoyée à un laboratoire,
  • Des biopsies.

Un bilan sanguin peut également être utile pour évaluer l’état de santé général de votre animal, ainsi que des radiographies des poumons, pour trouver d’éventuelles métastases de la tumeur. Cela permettra en effet de décider du diagnostic.

Quel est le traitement ?

Plusieurs traitements sont envisageables une fois le diagnostic de carcinome transitionnel établi :

Le retrait chirurgical de la tumeur est possible pour les chats atteints, car la tumeur se situe souvent, dans cette espèce, dans une partie de la vessie qui n’est pas essentielle. Par contre, chez les chiens, ce n’est pas possible en général, car la vessie tend à se situer dans le cou de la vessie. L’opération risque donc de rendre les chiens incontinents.

Chez le chien, si on ne peut pas tout retirer mais que la tumeur gène le passage de l’urine, on peut placer un tube qui aide le chien à uriner. Cette technique augmente le risque d’infections urinaires, mais permet néanmoins au chien de retrouver une bonne qualité de vie.

Un traitement médical peut être tenté, car la tumeur diminue de taille chez environ 50% des chiens. Chez les autres, la tumeur arrête en général de grossir. On commence le plus souvent en administrant un anti-inflammatoire possédant des propriétés anticancéreuses (méloxicam ou piroxicam). En cas d’échec, on se tourne vers des molécules plus classiques de chimiothérapie. Le but est de limiter le développement de la tumeur tout en préservant pour l’animal une excellente qualité de vie.

La radiothérapie est réalisée dans peu de centres en France, mais peut être un moyen efficace de lutter contre les tumeurs urinaires.

Quel est le pronostic ?

Le carcinome transitionnel est considéré, à terme, comme une maladie mortelle. La médiane de survie est de 10 à 12 mois. Néanmoins, les animaux disposent en général d’une excellente qualité de vie pendant toute la durée de leur traitement.

D’après Ruthanne Chun, in Ettinger’s Veterinary Textbook of Internal Medicine, 6th Ed.